En fait, comment on fabrique un vélo en bambou ?

La première étape concerne uniquement le bambou : il faut le récolter en hiver, puis le faire tremper dans de l’eau pour drainer la sève et enfin le stocker dans un endroit ventilé à l’abri du soleil pour le sécher.

Ensuite les tubes sont sélectionnées, en fonction de leur diamètre et de l’épaisseur de la paroi. Le tube principale est le tube diagonale, il est plus gros et plus épais que les autres.

Le gabarit est ajusté en fonction des cotes du futur cadre et les quelques pièces métalliques y sont fixées. Ensuite il faut préparer les bambous : les couper, gruger, protéger le milieu et poncer les bouts. On peut alors les coller aux tubes métalliques sur le gabarit.

Ensuite, mon process inclus des joints congés importants à chaque jonction puis une stratification à la fibre de lin tissée. Pour une finition enduite, il faut encore poncer la stratification, réaliser l’enduit de finition et poncer l’enduit de finition. Il ne reste plus qu’à enlever toutes les protections pour pouvoir vernir le cadre.

Et après, c’est comme pour monter un vélo ordinaire, on installe tous les périphériques et ça roule !

Comment on this FAQ

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *